Ouverture du premier sceau
RENVERSEMENT DES VALEURS

Personne, après avoir allumé une lampe,
ne la couvre d'un vase ou ne la met sous un lit ;
au contraire, on la met sur un lampadaire,
afin que ceux qui entrent voient la lumière. †1

Pourtant, aux alentours de l'An Mil, quelqu'un s'employa à ensevelir la lumière du monde †2 sous un tas d'immondices, et les ténèbres régnèrent à nouveau. Depuis, la plupart des gens ont perdu jusqu'au souvenir du jour, au point de prendre l'obscurantisme moderne pour l'aube d'une ère radieuse ! À vivre dans le noir, on devient vite la proie d'idées lumineuses et, le temps passant, c'est l'obscurité qui devient claire… Évidemment, bien fou qui s'y fierait !

Cependant, l'humanité du second millénaire a pris les mirifiques promesses (du Prince) des ténèbres pour argent comptant et, sourde à tous les avertissements, les yeux emplis d'images hypnagogiques et la tête bourdonnante des élucubrations de ses savants les plus “ éclairés ”, elle s'est lancée à la suite de ses fantasmes au mépris de la plus élémentaire prudence, gavant ses enfants de contrevérités indigestes, pour qu'ils puissent, comme leurs aînés, s'ébaubir des “ merveilles de l'univers ”.

Mais, perturbés par un étrange mal-être, les jeunes regimbent contre ce système éducatif qui prétend les marquer comme du bétail puisque, pour distinguer et favoriser les éléments méritants tout en laissant sur la touche les plus rétifs, on a inventé la marque †3

Sur la main ou sur le front, chacun arbore la qualification manuelle ou intellectuelle que le Faux prophète lui a concédée. Son passeport pour la vie active : le “ 666 ”, ce tatouage chiffré qui permet d'acheter ou de vendre †4, autrement dit, de survivre dans la société de consommation. En fonction de sa docilité et de son degré de réceptivité à l'Enseignement, tout individu ainsi marqué pourra approfondir cette empreinte qui est (en principe) la garante de son élévation vers les niveaux supérieurs du Monde, ignorant que :

CE QUI EST ÉLEVÉ CHEZ LES HOMMES
EST UNE ABOMINATION DEVANT DIEU. †5

[Extrait des pages 33-34]

[...]




© 2001-2017

Valid HTML 4.01! Valid CSS!