Ouverture du deuxième sceau
ESCLAVES DU PÉCHÉ

À l'instar de nombreux organismes, l'esprit est la cible d'agents pathogènes. Les impuretés qui sont à l'origine du dysfonctionnement que Jésus appelle “ l'esprit impur ” sont des mensonges, autrement dit, des idées fausses. Quand il n'est pas inoculé de force aux enfants par les faux prophètes, le mensonge s'infiltre dans l'esprit en le séduisant, à la manière d'un virus qui pénètre une cellule en trompant ses défenses, avant d'en reprogrammer le fonctionnement, c'est-à-dire de l'asservir.

Quand l'esprit est parasité par le mensonge, son cours normal est dérivé vers une boucle qui l'isole de la Réalité et le conditionne pour l'accueil, le développement, la reproduction et la dissémination de nouveaux mensonges. Comme la phase de contamination est asymptomatique et qu'il tombe sans transition dans un monde clos, l'esprit malade prend ce dernier pour la Réalité, et reste dans l'ignorance de son asservissement. Il n'a plus qu'à travailler comme un forçat à l'œuvre de son maître, qui le rafraîchit de temps à autre de quelques gouttes d'euphorisant pour lui faire croire qu'il est libre !

Voilà, en vérité, la condition dont l'homme s'enorgueillit ! Voilà ce que Jésus savait, et qu'il a essayé de faire comprendre aux Juifs, puis, par l'intermédiaire de ses apôtres, au Monde entier :

– Jésus disait donc aux Juifs qui avaient cru en lui :
   « Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples ;
    vous connaîtrez la Vérité, et la Vérité vous libérera. »

– Ils lui répondirent :
   « Nous sommes la descendance d'Abraham, et n'avons jamais été esclaves
   de personne ; comment toi, peux-tu dire : “ Vous redeviendrez libres ” ? »

– Jésus leur répondit :
   « En vérité, en vérité je vous le dis :
    Quiconque se livre au péché est esclave du péché. » †1

[Extrait des pages 73-74]

[...]




© 2001-2017

Valid HTML 4.01! Valid CSS!