Ouverture du cinquième sceau
DANS LES TÉNÈBRES DU DEHORS

[...]

Adam, poussière tirée du sol †12, et Ève, clonée à partir d'une côte d'Adam †13, furent deux créatures auxquelles il n'était pas interdit de manger de l'Arbre de Vie et de vivre aussi longtemps qu'elles le voulaient. Mais après avoir acquis la connaissance du Bien et du Mal, leurs yeux à tous deux s'ouvrirent, et ils connurent qu'ils étaient nus… †14 [Extrait de la page 221]

[...]

Dans ce jeu vidéo †48 pervers qu'est la vie en ce monde, le tout-venant semble en effet croire que la  vie est un jeu d'enfant, et l'existence une foire d'empoigne : « Il faut gagner par tous les moyens, même mauvais », dit-il. †49 Malheureusement, avec une telle règle du jeu, gagner ou marquer des points revient aussi à tout perdre, jusqu'à la Vie. C'est pourquoi il est dit : « Malheur à vous les riches, […] malheur à vous qui êtes repus, […] malheur à vous qui riez maintenant, †50 » car vous êtes devenus trop importants, trop gros ou trop aveugles pour passer par le trou d'aiguille qui vous ramènerait à la Réalité.

Sur son échelle des valeurs, Jésus avait gratifié sa génération d'un seul esprit impur, prévoyant qu'un jour elle “ progresserait ” jusqu'à en afficher sept de plus !  Cette génération mauvaise †51, Il lui a fait perdre tous les points qu'elle avait marqués, la renvoyant pratiquement à la case départ. Mais le Fils de Dieu intervenait alors pour rendre la liberté à des âmes prisonnières, pas pour détruire définitivement leur prison. Ce qui explique qu'au moment où Il ramène le jeu à un état antérieur, le mystère de l'illégalité est déjà à l'œuvre. †52

Mille ans (temps du monde virtuel †53) après l'Incarnation, un joueur que le Christ avait envoyé à la “ case prison †54 ” revient dans la partie et s'empare de l'Enseignement, alors propriété de Son église. Il le réorganise selon les principes de la Bête morte. La Renaissance et le “ progrès ” jamais démenti qui s'ensuivent, entraînent la terre entière à la suite de la Bête ressuscitée †55. Petit à petit, tous ceux qui ne se prosternent pas devant l'image de la Bête sont éliminés, laissant les autres aux prises avec un monde qui représente à leurs yeux LA seule réalité, et c'est l'Apostasie annoncée par Paul †56, celle qui sonne la fin du Jeu. [Extrait des pages 228-229]




© 2001-2017

Valid HTML 4.01! Valid CSS!