Ouverture du sixième sceau
RÉPONSE À PILATE

Le procurateur de Judée, d’Idumée et de Samarie était un homme puissant. La marque de la Bête, sur son front, était profonde et terrifiante. Quand il devait s’entretenir avec une personne sans marque, l’entretien se déroulait en tout point comme aujourd’hui : l’homme haut placé pose une question… et tourne les talons sans attendre la réponse de son interlocuteur, pour bien lui faire sentir qu’il n’est rien.

Quand, emmené au prétoire, Jésus déclara : « Mon royaume n’est pas de ce monde. Si mon royaume était de ce monde, mes gens auraient combattu pour que je ne fusse pas livré aux Juifs ; mais non, mon royaume n’est pas d’ici » †1, il perdit aux yeux du représentant de l’Empire, toute crédibilité : que vaut en effet la parole d’un étranger sans défense ?

Pilate lui dit alors : « Tu es donc roi, toi ? » Jésus répondit : « Toi, tu dis que je suis roi. Moi, voilà pourquoi je suis né et pourquoi je suis venu dans le monde : pour dire expressément la vérité ; quiconque est de la vérité écoute ma voix. » Pilate lui dit : « QU’EST-CE QUE LA VÉRITÉ ? » Et ayant dit cela, de nouveau il sortit vers les Juifs… †2 [Extrait des pages 295-296]

[...]




© 2001-2017

Valid HTML 4.01! Valid CSS!